Etape 3 : Bordeaux et Bassin d'Arcachon

 

En Dordogne, le 22 juillet, notre pote Pierre vient nous chercher en camion (le luxe!) et nous amène chez lui, dans un village à côté de Sarlat. Superbe région où nous nous baignons dans la rivière Dordogne, mangeons autour d'un feu de camp avec des copains de Pierre et visitons l'abri de Cap Blanc, où l'on peut voir des bas-reliefs préhistoriques. Ces bas-reliefs ont pu être conservés car il y a eu un éboulement qui a bouché l'abri. Il ne reste que très peu d’œuvres de ce genre. Il y avait aussi la sépulture d'une femme dont ils ont reconstitué le squelette et dont la dentition était parfaite. La guide nous a appris que les hommes préhistoriques ont commencé à avoir les dents cariées lorsqu'ils se sont sédentarisés et qu'ils ont cultivé des céréales.

 

Nous répondons ensuite à l'invitation d'autres amis, Samuel et Claudine pour leur extravagante soirée des milliardaires déchus, le 25 juillet à Villamblard, entre Périgueux et Bergerac. Le lendemain, nous allons encourager nos collègues, les cyclistes du tour de France lors du contre la montre (bravo pour les décorations!). Outre les discussions avec les potes et les potes des potes, nous allons à la guinguette de Neufont (baignade dans le lac, concert de jazz manouche, resto).

 

Après le week-end, nous remontons sur les vélos. Un dernier coucou à Ced et Mag et nous voilà partis ! Sam et Clau nous accompagnent un petit bout de chemin en tandem (jusqu'à Mussignac).

 

 

 

Le soir du 28, nous arrivons vers les vignes du Bordelais, elles sont plus hautes et plus espacées qu'en Bourgogne. Nous sommes très gentiment accueillis par Laurence et Michel, un couple de cyclovoyageurs, que nous avons pu contacter grâce au site « Warmshowers », et qui nous donnent des indications pour notre voyage du lendemain. Nous décidons de profiter un peu du coin, quitte à faire plus de train. Nous quittons donc les domaines des vins de Bordeaux et autres Pomerol pour aller visiter pendant les jours suivants la ville de Bordeaux, le bassin d'Arcachon et la dune du Pilat.

 

 

 

Nous empruntons la piste cyclable « Roger (et non Pierre) Lapébie » qui passe par Créon et sa bastide carrée (qui sert de parking...) Sur le chemin, nous roulons avec 2 Canadiens, qui nous invitent à passer chez eux à Vancouver en juillet 2015 !

 

Nous arrivons ensuite à Bordeaux, très jolie ville que nous ne connaissons pas, et que nous traversons en étant un peu stressés car il se fait tard et que nous n'avons pas de camping. Après un arrêt à l'office du tourisme (où beaucoup de gens viennent me poser des questions sur nos vélos et notre voyage), nous voyons qu'il y a un camping à Bordeaux. Nous nous y rendons, rafraîchis par le soir qui avance, mais rassurés.

 

Le lendemain, nous roulons vers les Landes : une piste cyclable toute plate, toute droite, mais qui dure, qui dure, et avec du vent qui souffle, qui souffle...

 

Puis le 30, nous arrivons au bassin d'Arcachon (à marée basse, mais bon, même si la mer est loin, c'est quand même la mer quoi, ça fait quelque chose!) Par contre, nous ne verrons pas la dune du Pilat, mais pour une bonne raison : nous rejoignons nos amis Anthony et Nadège qui sont en vacances vers Bordeaux. La belle surprise ! Nous passerons une après-midi dans la ville d'Arcachon.

 

Le lendemain, vendredi 1er août, nous avons peur d'avoir des ennuis pour quitter la ville de Biganos (où les jeux pour enfants sont magnifiques, certes) : la SNCF a des soucis à cause d'un accident survenu la semaine passée. Les trains sont annulés ou remplacés par des bus, où nous ne pouvons pas charger nos vélos ! Un train est tout de même maintenu dans la journée : nous allons pouvoir rejoindre nos potes Charles et Annabelle. Direction le Béarn !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis