Etape 5: le Pays Basque français

 

Nous passons par Orthez et Peyrehorade, le long du Gave de Pau (la rivière). Puis, nous voyons les maisons blanches aux peintures rouges ou vertes : ça y est, nous sommes en Euskadi (pays basque en basque). Nous suivons les « Gaves réunis » (gave de Pau + Gave d'Oloron qui se rejoignent) puis l'Adour et découvrons les villes de Bayonne (très jolie et charmante) et Biarritz (très jolie mais plus cossue et plus pentue!)

Nous sommes accueillis le soir (joues rouges, yeux creusés et langue pendante) à Ahetze par Myriam et Laurent. Au programme : dégustation de chipirons (calamars) cuisinés au piment d'Espelette, et de cidre basque, découverte de chants basques et visite de villages (en voiture!) : St Pée sur Nivelle, Sare, Antxioa, Espelette (et ses piments qui pendent sur les façades).

 

Le dimanche 10 août, nous longeons la côte par la corniche d'Urrugne et traversons les villes de St Jean de Luz et d'Hendaye (où nous voyons passer une cavalcade).

Puis, enfin, nous traversons le pont qui passe au dessus de la Bidassoa et qui nous emmène en Espagne ! (« Oui Gabin, ça y est, on est en Espagne. Oui Gabin ça y est, on est en Espagne...)

Nous avions dit aux enfants que la différence entre la France et l'Espagne allait s'entendre, mais elle se voit également : outre les panneaux routiers qui sont un peu différents, les villes qui bordent la frontière ont l'air plus pauvres. Cela nous saute aux yeux, surtout après Hendaye et son port de plaisance bordé de palmiers magnifiques): immeubles imposants et défraîchis.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis