Etape 7: Espagne_ Cantabrie, Asturies

 Les jours suivants, nous avons quitté le Pays Basque, et sommes entrés en Cantabrie. Nous visitons sous un soleil timide, Laredo, Santander (ses belles plages et sa presqu'île de Magdalena, où nous pouvons voir des pingouins, des phoques et des otaries, mais aussi des reproductions de galions, qui ont servi dans les années 1970) et Santillana del Mar.

 

Le temps se gâte les jours suivants. Nous visitons une grotte où 30 km de galeries minières ont été creusées : la « Cuerva del Sopleo ». Il y a de magnifiques salles cathédrales, les incontournables stalagmites, stalactites et colonnes, mais ici, les stalactites ont des formes étonnantes de flocons de neige en 3 dimensions ! Je suppose que la guide a expliqué ce phénomène étrange, mais comme elle avait l'étrange idée de parler en espagnol, nous n'avons pas compris !! (Les photos étant interdites, il faudra faire votre recherche vous-même sur internet pour voir ça...)

 

Le soleil a refait son apparition pour que nous puissions visiter les « Picos Europa », plus hautes montagnes du Nord de l'Espagne, et le défilé de los Beyos (gorges).

 

Nous partons ensuite à 2 pour une escapade en Asturies de 4 jours, où nous avons eu beau temps. Gabin et Zoé passent de belles journées de vacances avec leurs grands-parents (baignade et jeux dans les vagues, recherche des empreintes de dinosaures sur les rochers, visite du musée du Jurassique).

Nous visitons Gijón, 2ème ville des Asturies, construite sur une presqu'île et passons une soirée « solos ». Nous voulons vivre une soirée espagnole, mais nous n'arrivons pas à tenir bien tard ! Les restaurants se remplissent vers 22 heures, et pour nous, c'est l'heure où nous mangeons notre glace (les cartes des desserts ne sont pas très fournies en Espagne). Nous trouvons ensuite un bar, dans un quartier vivant de la ville. La rue est très bruyante, et pourtant, il n'a a pas spécialement de musique, juste des gens (de tous âges, même après minuit) qui discutent autour d'un verre.

 

Samedi 23 août, nous allons rendre visite à Ricardo, David et Xurde, des copains de mon frère, dans un petit village, El Remediu. Il y a aussi des copains à eux et la maman de Ricardo et David. Nous passons une très bonne soirée. Ils nous expliquent les us et coutumes de leur belle région, qui sont proches des coutumes celtes (les Celtes ont navigué jusqu'aux côtes du nord de l'Espagne).

Ils nous expliquent ce que sont ces drôles de maisons, montés sur des piliers, que nous voyons depuis hier : ce sont des « horreos », des greniers où l'on fait sécher les maïs, les oignons, etc... Ils sont montés sur des piliers terminés par des sortes de plaques horizontales pour éviter que les rats ne montent. Les planches du sol sont un peu espacées pour que l'air circule. Cela permet d'éviter l'humidité, mais aussi les grandes chaleurs l'été.

Ils nous montrent leur façon de servir le cidre, pour bien l'oxygéner (vous avez dû le voir dans la vidéo...), et de le boire (dans un grand verre à fond plat où l'on boit chacun notre tour). Ce rituel oblige les serveurs à répéter ce geste de nombreuses fois pour servir une tablée, ce qui rend le métier difficile. Avant la crise, les serveurs étaient plutôt des gens qui venaient d'Amérique du Sud (Equateur, Guatemala, …). Mais avec la crise, les immigrés ont quitté l'Espagne. Il y a d'ailleurs des championnats du monde de l'art de servir le cidre asturien. Habituellement, c'étaient des Américains du Sud qui gagnaient, mais cette année, c'est un Espagnol des Asturies.

Nous mangeons une tortilla et écoutons un chant traditionnel, accompagné par la « raita », la cornemuse de la région. Muchas gracias pour l'accueil !

 

Le lendemain, David nous accompagne en vélo à Oviedo, capitale des Austuries. La vieille ville est très jolie. Nous visitons aussi la cathédrale, et David nous explique la pointe de la cathédrale a été bombardée par les Républicains en 1937 pendant la guerre civile car les Franquistes tenaient la ville. On peut encore voir, sur la façade de cette cathédrale, des trous dus aux balles de mitraillettes !

Une dernière soirée au port de Luarca, et nous retrouvons nos enfants chéris !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis