Etape 37: Jujugazou à la conquête de l'Ouest ! (Julien)

Il est tant de se remettre au travail et de mettre un terme à ce long silence. Depuis trois semaines, nous étions en famille avec papi et mamie pour le plus grand bonheur de tous. Ce fut donc des vacances médiatiques pour nous. Pas d'article, pas de vidéo... Mais pas d'inquiétude ! Nous avons réexpédié nos invités et nous avons, depuis hier, repris l'aventure.
Lorsqu'on voyage en voiture, l'avantage sur le vélo, c'est qu'on voit plein de paysages différents en peu de temps. Je vous fais un compte rendu rapide de tout ce que nous avons visité ces derniers jours...
1/ Berkeley : Tout d'abord, nous sommes allés à Berkeley où nous avons visité le célèbre campus après avoir flâné dans la marina d'où nous avons une superbe vue sur la baie de San Francisco avec le Golden Gate et la prison d'Alcatraz en contre jour. Nous nous sentons petit au pays où tout est plus gros. Les voitures, les cocas, les burgers, les fesses des gens, même les écureuils sont plus gros ici ! A l'université, c'est la même chose, les bâtiments, néoclassiques, sont massifs. Ca doit être intimidant, les premiers temps, pour les étudiants, cette architecture impressionnante et ces jardins où pas un brin d'herbe n'est plus haut que l'autre. Quand on sait que c'est la meilleure université publique du monde (de nombreux prix Nobel ont usé leur fond de culotte ici), on imagine bien les claquements de dents dans les couloirs avant le premier cours d'amphithéâtre.
2/ Sacramento : Le lendemain, nous avons repris la route vers l'Est en direction de Sacramento, la capitale de la Californie. On entre dans le Down town (centre-ville) par un pont peint couleur or. Ce choix, esthétiquement discutable, a sans doute été fait pour rappeler aux visiteurs que c'est ici qu'à commencer la ruée vers l'or vers 1840. A l'échelle de l'Histoire, c'était hier ! On comprend pourquoi, dans l'ouest, on trouve partout des immenses étendues inhabitées. Les Etats-Unis ont racheté la Californie au Mexique à cette époque là. Dans Sacramento, il y a un vieux quartier qui s'appelle "Old Sacramento". C'est hyper touristique et un peu too much (on pourrait se croire à Disneyland), mais, en se promenant dans ces rues, on peut imaginer l'ambiance qui régnait ici dans cette folle période de la ruée vers l'or. Ambiance de western avec ses saloons et ses trottoirs en bois ! On peut voir des photos étonnantes avec des asiatiques, des noirs affranchis et des européens, tous venus ici chercher le rêve américain. Quand on replace dans le contexte historique, ca doit être le premier endroit où des gens de culture différente ont vécu dans un même endroit. On peut donc dire que l'or rapproche les peuples !
3/ Le lac Tahoe : Nous avons ensuite repris la route avec notre voiture qui, en bonne américaine, consomme trop ! Nous sommes allés dans les Rocheuses au lac Tahoe. Nous avions loué une petite maison. La région est superbe ! Il ne manque que l'ours et la carte postale est parfaite. Nous ne nous lassons pas de nos promenades autour du lac. La baie d'Emeraude est particulièrement magnifique. L'eau est verte ! Tout autour de nous, des sommets encore enneigés. Nous descendons jusqu'à une plage par un petit sentier. On y trouve un petit château. Au milieu de la baie, une île au sommet de laquelle une bourgeoise a eu l'idée excentrique de bâtir un salon de thé. Le midi, nous sommes assaillis par des oies, bien peu farouches, voulant nous dérober notre pique-nique. Nous nous bâtîmes vaillamment et nous vainquîmes les volatiles !
Un jour, pour changer, nous avions programmé d'aller faire du ski dans une grande station à côté de notre maison. Arrivés à la station, il fallait débourser 50 euros par personne pour avoir le droit d'aller en bas des pistes. Encore une fois c'était trop ! Tant pis, nous sommes retournés nous balader autour du lac.
4/ En bons bourguignons, nous ne boudons jamais un petit détour viticole. Aussi, après quatre jours trop rapides de farniente, nous avons pris la route de Napa et Sonoma Valley où nous avons été rejoints par Romano, le frère de Julie. C'est la région où est produit le célèbre vin californien. Nous avons testé quelques domaines pendant notre séjour, le vin était toujours correct mais jamais transcendant comme le Chablis :) . Les Chardonnays sont très fruités et les vins rouges assez puissants. Il faut dire qu'ici les coteaux ne manquent pas de soleil, le climat est méditerranéen. La viande ici est délicieuse et elle s'accompagne très bien d'un pinot bien charpenté. Le kilo de côte de bœuf est quasiment au prix du kilo de tomate. On s'est offert quelques barbecues gargantuesques.
Nous sommes allés nous promener au parc de Jack London au milieu des parcelles de vigne. On peut y voir la maison de l'écrivain et se balader jusqu'à un petit lac en traversant une forêt de séquoias géants. Les moustiques nous ont imposés une cadence soutenue.
5/ Nous nous sommes offert une petite randonnée à Point Reyes. C'est un parc naturel sur une presqu'île avec d'un côté le pacifique et de l'autre la baie de Tomales, qui est en fait la faille de San Andreas. La route pour y parvenir est très sympa, on longe la côte très découpée. Lors d'une petite pause panorama en haut d'une falaise, on a la chance d'observer des lions de mer qui se dorent la pilule sur un rocher près du bord. On se trompe un peu de chemin et on déjeune dans un petit parc avec vue sur la baie. On finit par trouver le départ du trail et on est récompensé une fois encore par nos effort. Ce chemin, qui mène jusqu'à la pointe nord du parc, a des airs de Finistère avec une végétation méditerranéenne. Des grands prés fleuris de mille couleurs. Plusieurs fois, on aperçoit des grands cervidés, brillamment identifiés comme des wapitis par mon brillant beau-papa. La côte alterne entre falaises sculptées et petites criques de sable fin où il doit faire bon bronzer comme un lion de mer un jour un peu moins venteux. Le clou du spectacle récompense les plus vaillants marcheurs de notre équipe qui ont la chance d'admirer un coyote. C'est une sorte de petit loup. A partir de maintenant, nous allons attacher Gabin et Zoé pendant nos promenades! Ici, dans ces immenses étendues sauvages, il y a encore des animaux qui peuvent nous croquer ! Sur les emplacements de tente, il y a des grosses caisses en aluminium pour garder la nourriture à l'abri des ours ! On réfléchit à acheter un fusil, mais finalement, nous opterons pour une guitare...

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Jujugazou (dimanche, 19 avril 2015 00:27)

    Merci pour toute c'est bonnes nouvelles et c très jolies photos profiter bien a fait attention a vous ,amitié

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis