Rencontre avec un ours !

Depuis presque deux mois que nous roulons en territoire des ours, nous sommes constamment vigilants. En montant dans le train Amtrack à la gare de Portland, on pensait pouvoir enfin baisser la garde. Ce fut une erreur ! 

Les trains sont à la proportion de l'Amérique, immense et sur 2 étages. Ca fait beaucoup de sièges. Et bien, jour de chance, nous avons tiré LA place devant l'homme habité par un ours. "Vous ne passez pas par la case départ, vous allez directement vous assoir devant l'homme ours ! " Greeeaaaat ! 

Il est 14h30 quand nous embarquons et nous nous rendons immédiatement compte que nous n'allons pas beaucoup dormir cette nuit. Juste derrière Zoé et moi, est étalé un homme du futur comme seul les Etats Unis peuvent en fabriquer. Un colosse, noir, 1m90, entre 150 et 200 kilos, puant (il existe évidemment les mêmes spécimens en blanc, en jaune ou en rouge, mais celui-là était noir). Il se gave de barres chocolatées et de chips et il balance ses déchets hors de sa tanière par terre. De temps en temps il parle seul et il s'excite. Nous échangeons des regards avec Julie qui est de l'autre côté de l'allée, on applique tous les deux, sans pouvoir se concerter, la consigne de sécurité numéro un : éviter tout contact avec l'animal. Nous nous efforçons donc de ne pas lancer de regards vers l'arrière et nous dissimulons être dérangés par l'odeur.  Ca fonctionne un moment, mais passées quelques heures de voyage, la rencontre avec l'animal a lieu. Sa tête est là, juste derrière ma nuque. L'homme ours s'intéresse à moi. Il me demande d'où je viens et combien je gagne d'argent avec une voix toute douce qui ressemble à une ruse. Consigne de sécurité numéro 2 : parler d'une voix assuré et faire comprendre que l'on n'est pas une proie. "I am not speak very good english. I don t understand very well. You know, i am a poor french teacher and in France we don't win a lot of money." Espérons que ce premier contact l'aura rassuré... 

Puis la nuit est venue, le train s'est endormi. Tout le train ? Non, c'est le printemps et l'homme ours ne dort pas à cette saison. La nuit, il laisse parler l'ours. Régulièrement, il hurle et donne des coups de poing dans la vitre et dans les fauteuils. "Get out ! Get out ! Fuck ! Fuck !". C'est curieux comme dans ces moments là, tout le monde fait semblant de rien.  Ca doit être l'intinct de survie. L'homme ours arrache le rideau du train. Je lance un regard à Julie et je vois la peur dans son oeil. Elle cache dans son duvet le ridicule couteau de cuisine qu'on avait acheté pour se protéger lorsqu'on campait dans les parcs. Je n'ai pas dormi de la nuit. J'avais peur de prendre un coup de patte. J'ai protégé Zoé avec mon corps au prix de 3 vertèbres déplacées. Avec la fatigue, je m'imaginais me battre au sol avec l'animal, je me demandais, si ça devait arriver, si les autres personnes continueraient de feindre "every thing is ok". Et puis, est-ce que Julie se servirait réellement du couteau ? Et que se passerait-il si Julie tuait l'homme ours ? Est-ce une espèce protégée ? Julie irait-elle en prison ? Pourrait-on faire empailler la bête ? L'esprit fatigué part dans n'importe quelle direction. Zoé et Gabin,eux, ont passé une super nuit. A 7 heures du matin, à Sacramento, l'animal quitte le train, nous ne le reverrons plus, mais nous garderons pour longtemps le souvenir de cette rencontre.

Nous poursuivons tranquillement notre route jusqu'à Los Angeles. Nous allons nous écrouler directement à l'hôtel pour une nuit de repos plus que nécessaire avant de partir en road trip camping car avec Papi et Mamie.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Céline (mardi, 09 juin 2015 10:03)

    Brrrr.... Quelle frayeur !! J'imagine bien le stress parental.... Malheureusement, les pathologies mentales sont universelles et se retrouvent donc.... partout ! La meilleure défense, c'est effectivement de jouer au caméléon ("ch'uis pas là, i'm'voit pas") ou la fuite (ultra-discrète). En espérant que ce soit le seul ours que vous rencontrerez jusqu'au bout. Bonne route !

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis