Etape 45 : Premiers jours à Tahiti (Julie)

Jeudi 2 juillet, nous atterrissons à Papeete, sur l’île de Tahiti, au cœur de la Polynésie française, territoire autonome mais pas indépendant. Nous n’avons pas encore saisi tout le fonctionnement politique, mais il y a des décisions françaises et des décisions polynésiennes. Et parfois, les ministères des 2 territoires doivent s’entendre malgré les rivalités (dans l’éducation par exemple).

Nos premiers jours, nos premières découvertes et nos premières explications se font en présence de Denis et Elisabeth, des Icaunais installés ici depuis 2 ans. Ils nous accueillent royalement à l’aéroport avec colliers de fleurs et voitures pour emporter tout notre fourbi ! Un grand merci pour votre générosité !

Nous découvrons leur appartement avec vue sur la mer (et sur la piscine de la résidence) et commençons à prendre le rythme polynésien : moderato. Premièrement car on peut se relaxer, on est arrivés jusque dans cette île du Pacifique dont on rêve depuis si longtemps; deuxièmement car il fait chaud (même si c’est la saison froide ici), et troisièmement car les gens autour de nous sont tranquilles. Nous en sommes à la moitié de notre voyage et, après un petit coup de blues en pensant à nos amis qui vont commencer la saison des barbecues et des vacances, nous sommes d’attaque pour profiter de la deuxième moitié de notre voyage.

Nous visitons le centre-ville de Papeete, nous nous promenons le long de la marina récemment aménagée et dans les très beaux jardins de Paofai.

Nous sommes allés sur la plage de sable noir de la pointe Vénus, où la fête battait son plein (leçon de danse géante! ) pour le jour de l’Indépendance américaine.

Nous découvrons les plantes, qui poussent à foison dans ce pays humide et chaud. Les fleurs : le tiaré tahiti, emblème de la Polynésie française, l’hibiscus, le tipanié (frangipanier) ; et les plantes et arbres fruitiers : les cocotiers, les bananiers, les manguiers, et les arbres à pain, qui donnent le « uru », qui nourrit bien et qui se cuisine apparemment sous toutes les formes. Une légende raconte qu’une nuit, un père qui n’avait pas réussi à trouver un dîner à ses enfants, s’est transformé en arbre à pain pour qu’ils n’aient plus jamais faim.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Lili (dimanche, 12 juillet 2015 09:50)

    Quel chance ça fait vraiment revé rien que le nom "Tahiti" , comme je le verrais jamais en vrai ,contente de voir des photos , en plus avec vos commentaires .... geniales ....
    Continué bien votre voyage , je vous suis toujours avec la meme passion ! je peu pas voir toutes les vidéos c'est dommage ... pour moi ...lol
    Bisous a vous 4 Lili

  • #2

    Jujugazou (dimanche, 12 juillet 2015 10:21)

    Merci Lili !

  • #3

    RIVIERE (dimanche, 12 juillet 2015 10:27)

    Merci de raviver des souvenirs inoubliables de ces îles du Pacifique qui m'ont tant fait rêver, accueilli avec générosité et douceur (1999 Tahiti, Moorea, Huahiné, Bora-Bora, Rangiroa). J'ai suivi votre périple jusqu'alors avec une envie et admiration. J'espère avoir l'opportunité de repartir et suivre vos traces notamment en Amérique du Sud et en Asie. Bonne route, savourez sans modération chaque instant de ce périple. Bravo pour votre enthousiasme, votre audace et votre énergie. Emmanuel de Saint-Georges

  • #4

    Bladou geneviève alias la chatelaine (mercredi, 15 juillet 2015 20:13)

    Sont accueillants chez les ROjot ... et voui, le monde, malgré sa vastitude est tout petit...
    Bizou les JUju

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis