Etape 61 : On termine l'an sur un éléphant (Julie)

Après 5 journées d’inactivité, nous étions tous heureux de reprendre la route. (Oui, peut-être que le retour à la vie sédentaire va être un peu difficile au début…) Nous avons visité la réserve naturelle de Phou Asa. 10 kilomètres de piste de terre rouge, en haut d’une colline pour parvenir à un village. Après cet effort, nous avions bien mérité notre promenade à dos d’éléphant. Nous sommes tout de même au pays du million d’éléphants. Malheureusement pour eux, ils ont tellement été utilisés pour la déforestation qu’il en reste moins d’un millier (il y en avait 40 000 dans les années 1 900). Ils n’étaient souvent pas assez nourris (il faut environ 200 kg par jour pour ce pachyderme). Ils mouraient de faim en détruisant leur lieu de vie ! Finalement, il semblerait que promener les touristes ne soit pas si mal que ça… Pour notre soirée du réveillon, nous mangeons… du riz bien sûr. Mais nous sommes dans un hôtel tenu par un Européen, et il y a du vin français sur sa carte. La fête !

Le lendemain, lorsque nous traversons les villages, nous entendons des dizaines de karaokés tout au long de la journée. Nous sommes le 1er janvier. Mais ici, ce n’est pas le même calendrier. Au Laos, comme en Thaïlande et au Cambodge, c’est le calendrier bouddhiste, et nous sommes en l’an 2558, qui a commencé en avril.   Les gens fêtent-ils tout de même le nouvel an ?  Nous en avons la confirmation lorsque nous nous arrêtons manger dans une petite cantine au bord de la route. (Au Laos, les restos ont le sol en béton et non en terre battue, et les frigos ont remplacé les glacières cambodgiennes ; nous sommes un peu rassurés pour nos estomacs…) Le monsieur parle très bien français, il a vécu plusieurs années en France. Il nous explique que la veille, pour fêter la nouvelle année, ils ont beaucoup trop bu. 5 minutes après, il arrive avec une bouteille et il nous offre un verre d’alcool de riz. Puis il boit lui aussi et offre un verre aux clients de la table d’à côté. A 11h30, un lendemain de fête, il y va fort ! Dans son jardin, un groupe d’hommes et de femmes qui boivent aussi de l’alcool de riz en faisant tourner un verre. On se dit que si tout le monde fait pareil ce midi, notre promenade de l’après-midi risque d’être un peu dangereuse. Les chauffeurs de voiture roulent vite, si en plus ils ont trop bu, ouille ! Mais heureusement, tout se passe bien, et nous arrivons dans la ville de Paksé sains et saufs.

Nous passons la soirée avec un couple d’Indiens, Krishna et Kamakshi, des cyclotouristes très sympas, rencontrés par hasard. Et une invitation de plus pour les Jujugazou, en Inde cette fois ! Bien sûr, comme à chaque fois, nous invitons aussi les gens dans notre belle région. Cela nous ferait vraiment plaisir de revoir les gens que nous avons aimé croiser pendant notre voyage.

Le lendemain, 2 janvier, pour fêter la nouvelle année (encore !), le patron de l’hôtel nous invite à partager une bière. Après la première, il ouvre la deuxième puis la troisième etc… Dès qu’un verre est vide, il le remplit ! Des amis à lui sont là. Certains parlent français, les autres parlent anglais. Ils jouent de la guitare, boivent et discutent tout l’après-midi.

Nous recroisons aussi un couple de Français, Nina et Simon, qui sont au début d’un grand voyage. Nous les avions rencontrés à Phnom Penh. Ils nous disent qu’ils aimeraient s’acheter un vélo pour le reste de leur voyage ; ce qu’ils font. Comme ils n’ont pas de porte-bagages, ils s’en construisent un en bambou pour poser leur gros sac-à-dos. Cela fait bien rire le patron et sa femme ! Nous partirons donc avec ces fous pour une petite boucle sur le très joli plateau des Bolavènes…

 

Nous vous souhaitons à tous une très bonne année, et vous envoyons tous nos vœux de bonheur et de paix.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Louis et Nath (dimanche, 31 janvier 2016 03:56)

    Hello les jujugazou!
    On espere que le retour en Europe ce passe bien, que vous profitez de la feta et de la salade grecque!
    On suivra votre périple dans les balkans qui promet d’etre interessant.
    Nous avons réécouté les bandes sons produites lors de la soirée en Thailande, il y a du potentiel!
    Heureux d’avoir fait un bout de chemin ensemble.

  • #2

    Louis et Nath (dimanche, 31 janvier 2016 03:58)

    Oups "se passe bien"

Heureux qui comme Ulysse...

Dernières news

  Suivez-nous sur Facebook...

       avec "Juju Gazou"

Sites amis